Anthéa Nébulaxie

20 juin 2018

Chapitre 2: premières rencontres

Elle sursaute et se taie sans pourtant avoir la peur d'un danger. Ce ne peut qu'être une branche qui tombe. «-Merde! Souffle une voix inconnue.» De toute évidence, ce n'est pas une branche, ni un animal sauvage. Elle n'est pas seule. Qui peut donc traîner dans le coin à pareille heure? Bruissement assourdissant de feuilles mortes et autres débris du sol forestier et bougonnements humains. Elle en profite pour se mouvoir tout en douceur et se cacher un peu plus haut dans les branches de son arbre car, de toute façon, cet inconnu... [Lire la suite]
Posté par anthea_nebulaxie à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2018

Pas le temps pour un surnom

pas à pas le trépas passe et te dépasse   peu à peu la pluie pleure et s'émeut   lentement je me mens de long en large   je rêve de prendre le large   pour y trouver de nouvelles personnes de nouveaux paysages   de nouveaux tombeaux   pour m'accueillir à la fin du petit sentier.
Posté par anthea_nebulaxie à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2018

Chapitre 1: Un mardi ordinaire

  «Brûler la vie par les deux bouts, pourquoi pas! Mais j'ai pas d'allumette pour tout flamber. Dommage!» murmure-t-elle en repensant à ce texte qu'elle avait reçue d'un absolu inconnu, au mur désertique, sur la messagerie de son compte World's Doors. Évidemment, personnes ne renchérit à propos de son caractère rabat-joie, quoique cela aurait donné une dimension de fiction tout à fait plaisante à la scène. En même temps, elle est seule dans la salle d'étude. On dirait même qu'elle est seule dans tout le lycée. Pourtant, dans... [Lire la suite]
Posté par anthea_nebulaxie à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2018

Colibri

La vie, la nature, ces chansons tristes, sont trop belles pour désespérer. Le ciel a le bleu clair d'un matin de printemps, un azur qui pourrait appeler et puis sublimer les plis de toiles rouges ou noires. Il portent des nuages de candeur et de magnifique grisé, il inspire le même espoir que cet idiot ignorant que je vais bientôt saluer. L'air frais a mille senteurs de végétation renaissante. Les oiseaux volent et planent. Mes regards, enivrés de bonne-humeur, les suivent partout. Le soleil éclaire, illumine les murs et les... [Lire la suite]
Posté par anthea_nebulaxie à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2018

Bienvenue en avenir, inconnus de mon âge!

    J'aimerai pouvoir le dire à vous qui grandissez dans le même cadre temporelle que moi. Mais, à en croire votre profil, si vous n'avez pas menti sur votre âge, nous sommes nés la même année. Pour être honnête, c'est pour ça que vous recevez ce message. Il n'y a aucune autre raison à cela si ce n'est le monde qui m'entoure et le message que je souhaite vous transmettre. Et ce message est d'un simplisme tel qu'il va sans aucun doute décevoir votre curiosité, dont le brusque réveil a été causé par le seul titre de ce texte,... [Lire la suite]
Posté par anthea_nebulaxie à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2018

Enfant

Tu as de la peine Petit enfant tremblant de rage, L'orage est dans tout ton corps, Utopiste en bas âge, L'averse monte à tes yeux Pour bientôt tomber, Le tonnerre gronde sous ton crâne Et l'électricité statique passe de plus en plus intense dans tes neurones, Tes bras sont des branches que des rafales malmènent Parce que tu ne sais quoi en faire, Ton cœur bat la fréquence des éclairs, Tu n'essaies pas de mettre de la distance: La tempête est pile au-dessus de ta tête. Dans l’œil de l'ouragan, Tu peux enfin te poser ... [Lire la suite]
Posté par anthea_nebulaxie à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]